Participez au dispositif national de sciences participatives
« Sauvages de ma rue »


Les expériences développées par le CDPNE au sein des communes de Loir-et-Cher ont montré l'intérêt des élus pour la biodiversité et la mise en place des sciences participatives, ainsi que l'intérêt des citoyens pour mieux connaitre la nature. Elles ont également mis en exergue un manque de connaissance et d'appropriation de la nature ordinaire par le grand public.


« Sauvages de ma rue », qu'est-ce que c'est ?

Lancé en 2011, « Sauvages de ma rue » est un observatoire national sur les plantes sauvages des villes. C'est à la fois un projet pédagogique mis en place par l'association Tela Botanica (réseau collaboratif de botanistes francophones) et un projet scientifique du Muséum National d'Histoire Naturelle.
Il invite les participants, quel que soit leur niveau de connaissance en botanique, à suivre la biodiversité végétale en milieu urbain, c'est-à-dire à observer et signaler les plantes sauvages qui les entourent et qui se multiplient dans les « brèches urbaines » (autour des pieds des arbres, sur les trottoirs, dans les pelouses, etc.) et ce, grâce à un protocole simple.


Pourquoi un observatoire sur les plantes sauvages de nos rues ?

La biodiversité urbaine est indispensable à la vie des habitants des villes et des villages : elle aide à la dépollution de l'air, de l'eau et des sols et tempère les îlots de chaleur. Elle offre également à beaucoup leur seul contact régulier avec la nature. De son bon état dépend donc la qualité de vie des citadins.
Avec l'essor de l'écologie urbaine, l'écosystème urbain est de mieux en mieux connu à l'échelle de la ville. Mais peu de données naturalistes existent à une échelle plus fine, celle de la rue ou du trottoir. Pourtant, ces données sont indispensables pour comprendre comment les structures urbaines et les modes de gestion influent sur la qualité de la biodiversité.
Cet observatoire vise à combler ce manque via la participation des habitants à la collecte de données sur leurs rues, qui permettront de répondre aux questions à la pointe de la recherche en écologie urbaine.


Volontaires « Sauvages de ma rue », participez !

Vous êtes invités à suivre une démarche simple pour collecter des données sur la flore urbaine :

- choisir une ou plusieurs rues proches de son domicile, de son lieu de travail, ...
- identifier les plantes en notant dans quel(s) interstice(s) elles poussent,
- saisir les données sur l'nterface internet simplifiée pour les transmettre aux chercheurs et les voir apparaître sur une carte.

ParticipezPour vous aiderVoir les résultats


Le CDPNE accompagne les habitants des communes volontaires

En 2013 et 2014, le CDPNE a accompagné les habitants des communes d’Onzain (avec le conseil municipal des jeunes et le club CPN) et de St-Lubin-en-Vergonnois engagées dans cette démarche de sciences participatives.

Différents ateliers thématiques ont été proposés par le CDPNE :

• découverte ou de redécouverte de la botanique et de reconnaissance des plantes sauvages

SDMR à Onzain
SDMR à St-Lubin-en-Vergonnois

• accompagnement dans les rues du village pour réaliser un inventaire botanique,

SDMR à Onzain
SDMR à St-Lubin-en-Vergonnois

• appui pour prendre connaissance des outils « Sauvages de ma rue » mis à disposition, comprendre le fonctionnement du site internet de « Sauvages de ma rue », mise en ligne des résultats des inventaires,

SDMR à St-Lubin-en-Vergonnois

• apprendre à réaliser un herbier et prendre des photos de plantes

SDMR à Onzain


Cet accompagnement basé sur le dispositif national de sciences participatives « Sauvages de ma rue » a été réalisé avec la participation financière des communes et le soutien de :